Les dernières parutions 

La Fille du Mousquetaire

Henri Nicolas

Châteauneuf en Auxois
Renée Monamy
Demain est une autre vie
Emmanuel Mère
Gaillardises
Emmanuel Mère
La bonne étoile
Maurice Riguet
Les minutes de sable
Emmanuel Mère
Ligne de flottaison
Marie-Odile Goudet
Traduction
Maurice Riguet
Un concert de voix
Maurice Riguet

Depuis longtemps, notre mémoire collective entretient le souvenir de l'héroïque d'Artagnan, notamment en lui prêtant une postérité de fantaisie. Citons, par exemple, l'ouvrage de Paul Féval Fils (1914) Le Fils de d'Artagnan ou, au cinéma, La Fille de d'Artagnan de Bertrand Tavernier (1994).
En 2001, dans un roman intitulé Et Charlotte épousa d'Artagnan, Henri Nicolas avait évoqué l'alliance historique du Gascon avec la riche bourguignonne Charlotte de Chanlecy. Cette année 2010, le romancier mâconnais invente une fille au célèbre capitaine.
Elle se prénomme Emmeline ; elle est orpheline et vient de vivre ses seize premières années à la campagne, dans une famille vertueuse lorsqu'elle se trouve entraînée dans une suite d'aventures rocambolesques qui la mènent de la taverne des bandits à la Cour (de Versailles et d'Angleterre), en passant par le couvent.
Heureusement, la demoiselle a des atouts : elle a l'instruction, la beauté, l'intelligence (elle apprend l'anglais "en quelques semaines", avant de se révéler une espionne subtile) et une extraordinaire capacité d'adaptation aux milieux les plus contrastés. Avec cela, point pudibonde du tout, à la fois juvénile et téméraire (elle fait le coup de feu...) et acharnée à retrouver le secret de sa naissance...
Bref, nous avons là une héroïne merveilleuse pour un roman de cape et d'épée qui, à la vraisemblance psychologique, préfère l'action rendue plausible par une solide documentation historique sur les imbroglios politiques sous Louis XIV ou sur les moeurs de l'époque. Les personnages emblématiques (religieuses, entremetteuses, courtisans...) ou réels (Ninon de Lenclos, le Roi James II ..) comme les normes culturelles du siècle constituent un cadre, une atmosphère, pour donner libre cours aux scènes vivantes, bien campées, qui cascadent ainsi que dans une bande dessinée, grâce à une parole toujours alerte et limpide.
Les péripéties s'enchaînent, poivrées de danger, de mystère, d'érotisme aussi car on est dans un siècle où la badinerie licencieuse est considérée comme un passe-temps naturel (p. 42, même le ruisseau est "déluré" !).
De la sorte, cette histoire leste est bien agréable à lire...
Et puis, le mythe de d'Artagnan est respecté puisque sa descendante, elle aussi, se trouve au coeur de l'Histoire !


MR

 

Secrétariat du Prix : Madame Monique LABAUNE - 17, route de Montcoy - 71670 - Le Breuil