Les dernières parutions 

Traduction

Maurice Riguet

Châteauneuf en Auxois
Renée Monamy
Demain est une autre vie
Emmanuel Mère
Gaillardises
Emmanuel Mère
La bonne étoile
Maurice Riguet
La Fille du Mousquetaire
Henri Nicolas
Les minutes de sable
Emmanuel Mère
Ligne de flottaison
Marie-Odile Goudet
Un concert de voix
Maurice Riguet

Littérature et Sciences Humaines se rejoignent dans cet ouvrage (de 2016), par l'interprétation personnelle proposée par l'Auteur, pour montrer un réel rénové, " défamiliarisé " dans quelques poèmes ou nouvelles poétiques (voyages, rencontres, surprises…), et aussi dans l'analyse d'un contenu culturel susceptible d'éclairer un peu son jardin intérieur.

Avant-Lire :

Un poète, comme on sait, cherche à renouveler le regard sur le quotidien, en effectuant un travail de recherche sur la langue de tous les jours.
Il s'agit donc d'une entreprise de traduction double et simultanée : D'une part, le poème ou la nouvelle poétique essaie de montrer un réel au-delà de l'apparence ordinaire, en cherchant à transfigurer un lieu, à interpréter un comportement ou transposer un fait sous l'influence d'un affect (impression, souvenir, émotion). Et, en même temps, l'écriture poétique propose un langage neuf, une redécouverte de la musicalité ou du poids des vocables.

Tout cela doit aboutir à une "défamiliarisation" de la vie et de la langue, ce qui constitue une véritable traduction car, à la fois, le poète révèle des aspects inattendus de la vie (chaque langue est une représentation du monde singulière) et il s'efforce de trouver l'expression originale convenant à sa vision. "Tout vrai poète est bilingue" dit Bachelard.

Bien entendu, un tel projet est difficile à réaliser et son accomplissement "à la satisfaction générale" est un miracle aléatoire dans le temps et dans l'espace. Car les conditions socio-culturelles du bilinguisme (poétique ou autre) déterminent sa qualité : la forme de la production est-elle valorisée dans l'environnement ? La sensibilité ou la manière du traducteur sont-elles acceptables ?

Cet auteur que voilà, est-il vraiment bilingue, vraiment poète ?…

 

Secrétariat du Prix : Madame Monique LABAUNE - 17, route de Montcoy - 71670 - Le Breuil