Le Prix de poésie  > 2018 : Jocelyne Arveux 

Mozart


Illusion

Soleil couchant

Des divans de plumes se font étreintes,
et épousent en secret des fronts tendrement essuyés
par la chevelure de Dieu ;
D'iridescents pétales de lune
pleuvent en baisers sur des cœurs en liesse ;
Alors, des bonheurs se déchaînent
sous le vent allègre de la magie ;
Des miracles s'ébranlent au bruissement de la grâce ;
Et les anges, une fois encore,
applaudissent à joie rompue,
l'alchimie du merveilleux.